Octobre 2009 - N°1095
partenaire presse officiel des

L'INFO EN CONTINU

Ces derniers jours

Michel Seyt, premier président de l’APAM

 

L'Association pour la Promotion des Acteurs de la Mobilité créée le 18 mai dernier à l'initiative de la FNTV (Fédération Nationale des transports Voyageurs) et de l'UTP (Union des Transports Publics et ferroviaires) a élu son président pour un an : Michel Seyt, président de la FNTV. Cyrille du Peloux, président de l'UTP, a été élu vice-président un équilibre de représentation voulu par les deux organisations professionnelles ; la présidence de l'APAM fera l'objet d'une alternance.

Lors de son premier conseil d'administration une méthode de travail a été arrêtée pour permettre à l'association « de rentrer rapidement dans le concret à partir des compétences qui ont définies les membres fondateurs. » précise un communiqué.

Parmi les dossiers dont va s'emparer l'Apam, des sujets techniques : les indices pour les formules d'actualisation des contrats,l'élaboration d'éco-comparateurs pour une meilleure identification des performances environnementales des transports collectifs, les recueils de données d'activités des réseaux de transport Mais aussi des sujets de fond, comme le poids dans l'économie des emplois dans les transports collectifs, les relations entre autorités organisatrices et opérateurs dans des situations dégradées comme le risque de pandémie grippale...

Enfin des sujets politiques préoccupent aussi les organisations professionnelles, comme le financement des transports publics, son avenir, à travers la réforme annoncée des collectivités territoriales, la suppression de la taxe professionnelle ou l'introduction de la taxe carbone.

L'objectif de l'Apam est de peser dans les débats qui concernent directement les opérateurs de transport, urbains et non urbains, promouvoir leur activité, grâce à des échanges réguliers, des travaux et des propositions communes, des actions concertées au cas par cas auprès des pouvoirs publics. Prudence dans la méthode mais volonté claire de travailler ensemble dans l'intérêt de leurs adhérents respectifs. Y compris au niveau régional avec l'identification de régions illustrant parfaitement la volonté de travail en commun.

25 Sep. 09

Imprimer - Retour à la liste des infos